logositeblanc

 


   
Extrait 
Ça sent qu'on est au bord...
d'Anne Lefèvre

Ça sent le bout
Ça sent qu’on est à bout
Ça sent qu’on est au bord
Ça sent qu’on marche sur les morts
Ça sent qu’on est des morts en marche
Ça sent qu’on s’aime pas quand on est mort
Ça sent qu’on est à crocs et à crans
Ça sent qu’on se dépêtre en grincements de rires et vanités insanes
Ça sent qu’on s’affuble de nudités usées de peaux truquées de couleurs fatiguées
Ça sent que ça se défoule s’excite se sauve et survit en mélimélo sordide de rustre et de fruste

On a mis le feu à la mer.
Urgence
S’enfoncer dans la forêt.
S’embusquer dans les fougères.
Se fondre dans le sable.
Urgence quitter les autoroutes
Urgence disparaître du grand nombre
Défoncer le millefeuille
Chambouler les règles
Entrechoquer les portes du vivre
Urgence se tenir debout.
Aux aguets. Aux abois.
Aux marges. En marge.
Loin de la foule et des nombres.
Près des sources et des crêtes.
Dans le silence des lisières.
Dans le frémissement des glaces.
Tant pis pour les postes et les médailles.
S’extraire du fracas qui submerge.
Mighty Free Joomla Templates by MightyJoomla