16 MARS > .............
Le Vent des Signes
Confinement / Déconfinement
Prenez soin

Fermeture au public jusqu’à nouvel ordre mais…

Cher.e.s ami.e.s,

En application des dispositions destinées à circonscrire la propagation de l’épidémie de coronavirus, nous maintenons fermé le Vent des Signes jusqu’à nouvel ordre.

Mais…
nous avons mis à profit ces deux mois de confinement pour chambouler, optimiser, repeindre, embellir le théâtre et ses annexes. Autrement dit pour mieux vous accueillir au temps des bonjours retrouvés en chair et en sourire.

Mais…
suite à la première phase de déconfinement initiée le 11 mai, nous avons décidé d’accueillir en résidence d’écriture (13 mai > 15 juin) Catherine Phet, une universitaire préoccupée de « migration ». Quel pays avons-nous impérativement besoin de quitter pour ne pas y mourir ? Dans quel pays, imaginons-nous que notre vie d’après serait plus sauve, plus ample, plus libre ?

Mais…
en cette période particulière où la menace fait nos bras trop courts pour nous embrasser, trop dangereux pour nous étreindre,
en ce temps où nous ne savons pas le visage de demain ensemble (le savons-nous jamais), je me retrouve embarquée dans la co-écriture du texte de Catherine Phet.

Nous travaillons énergiquement ensemble à faire advenir le dire, à le languer, en cet aujourd’hui inattendu qui tremble les habitus, nous maintient éloignés les uns des autres en même temps qu’il jette, révèle des ponts entre nous, précise notre désir.

Louis, Axel et moi ainsi que les membres du CA et du bureau du Vent des Signes avons hâte de vous retrouver.
De tout cœur avec vous, avec chacune et chacun.

Inutile de vous dire que tout est mis en œuvre (gel hydroalcoolique, désinfectant, distanciation sociale ) pour permettre cette résidence en toute sécurité.

 

/