5 > 7 NOV | 11H - 19H
Le Vent des Signes
Workshop Son
Matthieu Guillin | Abdessamad El Montassir

Oralité et transmission

Dans le cadre du dispositif SACEM / MINISTERE DE LA CULTURE « compositeur associé dans une scène pluridisciplinaire », le compositeur Matthieu Guillin et Le Vent des Signes vous invitent à participer à un Laboratoire d’expérimentation de partitions orales conduit par Matthieu Guillin.
L’artiste Abdessamad El Montassir nous honorera de ses interventions,  la matinée du 5 novembre.

Laboratoire d’expérimentation de partitions orales, ouvert aux musiciens-nes et aux compositeurs-trices souhaitant expérimenter des formes de transmission de consignes musicales à des interprètes, sans utiliser la notation traditionnelle.
En renonçant temporairement au support du solfège écrit – en se prenant au jeu d’une cécité́ fertilisante – nous placerons l’oreille et la mémoire au centre de tout acte ou réflexion concernant le faire et le faire faire.
Nous interrogerons d’autres écologies de l’inscription (post-mémoire, archivage, graffitis, clefs usb …) d’autres façons de faire trace via l’oralité ; des manières de donner à l’œuvre une autre plasticité, une météorologie différente.
Nous réfléchirons sur la naissance et la provenance d’une idée musicale, nous observerons dans la transmission de celle-ci quel éléments conscients ou inconscients s’activent.
Nous nous proposons d’explorer des outils déjà éprouvés par Matthieu Guillin dans plusieurs de ses travaux, mais aussi d’inventer ensemble d’autres modalités pour faire mémoire.
Abdessamad El Montassir nous exposera un pan de son travail sur la post-mémoire, un lien intéressant pour entrevoir d’autres modes de transmissions. Il choisira des matériaux (poésies, images, musique…) qui seront une base pour certaines expérimentations.
Notre objectif ? Faire naître une créativité dans les marges de nos habitudes de transmission / interprétation / composition.

Forme

Conférence d’une matinée, le premier jour.
Laboratoire d’expérimentation l’après-midi et les deux jours suivants.

Exemple d’expérimentation

– un instrumentiste improvise un cour fragment et l’enregistre sur support
– un compositeur s’en saisit pour en proposer une idée claire et personnelle. Cette courte composition électroacoustique devient une partition orale
– l’instrumentiste, après plusieurs écoutes de la composition, en propose une interprétation
– une phase d’analyse suit pour tenter de reconnaitre quels mécanismes pertinents ont opéré durant la transmission (perte d’information créatrice, accident heureux, description de l’empreinte sensible…)

Note d’Abdessamad El Montassir sur son intervention
Comment les histoires traumatiques surgissent dans les corps des descendants ?
Comment les récits fictionnels et viscéraux servent à l’historisation ?
La « post-mémoire » est la structure donnée à la transmission de connaissances et d’expériences traumatisantes. Elle est une conséquence d’une répétition traumatique que des générations entretiennent avec des expériences qu’elles n’ont pas directement connues.
Dans cet atelier, je propose une cartographie sonore d’événements traumatiques qui se sont déroulés dans le Sahara au sud du Maroc.
Une cartographie alternative, tracée par les vies humaines et non-humaines, par des récits fictionnels et par des poésies, qui s’exprimant depuis et à travers un espace situé « en dehors » des cartes traditionnelles et des discours globalisants.
Je souhaite axer mon intervention sur les élaborations imaginaires qui se constituent comme des formes de réponses aux silences des ancêtres et de l’Histoire Officielle.
Ces élaborations frictionnelles et viscérales deviennent un support qui occupe une place importante dans l’esthétique de la « post-mémoire », avec cette capacité de marquer la perte, l’absence. Elle suppose une possibilité de reconstruire et renouer avec des évènements et faits appartenant à l’histoire silencieuse et amnésique.

Restitution à l’issue du laboratoire.

Le Vent des Signes | Chaîne YouTube

/
DISTRIBUTION

Matthieu Guillin compositeur & interprète, direction artistique
Abdessamad El Montassir
artiste chercheur invité

Production Le Vent des Signes
avec le soutien de SACEM, Ministère de la Culture, éOle, Drac Occitanie, CD31, Ville de Toulouse

BIOGRAPHIE

Abdessamad El Montassir, actuellement artiste-chercheur à l’IMéRA, est diplômé de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, ainsi que du master Enseignement artistique et éducation esthétique de l’École Normale Supérieure de Meknès, pour lequel il a reçu le prix d’excellence.

infos
TARIFS

GRATUIT
Adhésion obligatoire à Le Vent des Signes – 10€
Places limitées 12 personnes
Renseignement et Inscription
matthieu.guillin@gmail.com

06 72 33 34 73

réserver