16 FÉV > 24 FÉV (Toulouse)
Le Vent des Signes
25 FÉV > 2 MARS (Sète)
Le Vent des Signes
1 > 13 JUIN
Le Vent des Signes
Résidence écriture / vidéo
Milene Tournier

Territoires d’Outre-Vie

Je marche, je butine. Je crois que j’ai fait des villes mes muses. Que c’est une passion, le réel. Une joie profonde, voir. Une chance immense, la marche. J’aimerais, à Toulouse, rencontrer la ville et quelques personnes dans la ville, par la vidéo et l’écriture. Comment tisser portrait, vague, précis ou fulgurant, avec l’écriture ? Je crois que l’écriture accompagne une rencontre mais aussi, sans doute, la porte, la fait. Comme on dit, en science quantique, que la mesure vient à peine fléchir et intimement modifier cela qui était mesuré. J’aimerais, aux côtés d’Anne Lefèvre, et des autres auteurs qui composeront ces Albums, donner, ou creuser, portrait, à la fois d’une ville (ou, plutôt, de mes marches dans celle-ci), et de quelques personnes que j’aurais rencontrées, écoutées, regardées, peut-être filmées. Ou filmer la marche pour aller jusqu’à chez ces personnes, et voir quel portrait cela fait, un portrait marché, un portrait où le visage est seulement l’horizon, où s’invitent aussi la marche et le chemin pour le rejoindre. J’aimerais, au milieu de ce territoire d’Outre-vie, m’approcher des êtres et leurs trouées par la ville et ses ruelles. Parce que c’est à la fois naturel et difficile, une rencontre. Et, alors, la marche permet à la fois de la retarder et de la poursuivre. Et l’écriture, sans doute pas du tout de la graver, mais, peut-être, de la soigner ou la fêter.

À PROPOS D’ALBUM
En Novembre 2023, Valérian Guillaume a entamé les 5 premiers portraits poétiques féériques abstraits sensibles organiques mystérieux vibrants de 5 êtres chers basés à Sète. Avec ALBUM,  Valérian cherche à capturer l’essence de l’être humain dans sa spontanéité et sa complexité, en créant une œuvre qui reflète la poésie cachée dans les instants éphémères de la vie. C’est une exploration de l’altérité, une célébration des nuances subtiles qui forment le tissu de nos existences, et une invitation à voir le monde et ses habitants sous un jour nouveau et poétique.

En Février 2024, Milene Tournier poursuit la série de portraits initiée à Sète ; d’abord des  5 mêmes personnes puis de personnes cooptées par elles.  Se déplace plus tard à Toulouse, migre, marche, rencontre, entame une nouvelle série de portraits. Ou vice versa.

Du monde s’écrit par ces deux-là aux langues-monde qui désankylosent nos approches, outrepassent les arrêts, desserrent nos regards, activent, chérissent l’à jamais mystère de l’autre.

 

 

 

/
DISTRIBUTION

Milene Tournier auteure

Production Le Vent des Signes Avec le soutien de DRAC Occitanie  (Toulouse et Montpellier), La Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle, Ville de Toulouse, Conseil départemental de la Haute-Garonne, Région Occitanie, Montpellier Métropole. En partenariat avec Voile latine de Sète et du Bassin de Thau, i-peicc (Montpellier)

BIOGRAPHIE

Milène Tournier est née en 1988. Elle est docteure en Études théâtrales de l’université Sorbonne Nouvelle et écrit des œuvres de théâtre et de poésie. Sa thèse « Figures de l’impudeur, dire, écrire, jouer l’intime » s’intéresse à des artistes comme l’humoriste suisse Zouc, la rappeuse Diam’s, l’artiste de théâtre Angélica Liddell, l’auteure Emma Santos, Hervé Guibert, Guillaume Dustan…
Ses travaux s’ancrent dans un arpentage foisonnant du réel et de l’intime, à partir de matériaux visuels, sonores, textuels très contemporains.

infos